Rubrique ciné : Les scripts oubliés 2#.

Bonjour à tous et à toutes.

Suite à l’accueil enthousiaste suscité par mon premier article, je reviens vers vous pour vous faire
découvrir un nouveau script oublié.


Aujourd’hui un film complétement différent, je veux bien sûr parler de « Starwars L’empire contre-attaque », épisode 5 de la saga de George Lucas, réalisé en 1980 par Irvin Kershner, un classique de chez classique. Nous sommes dans la scène 41, que vous pouvez retrouver ici : «maxam.chez.com».

Le Faucon Millenium est poursuivi par la flotte impériale. Il vient de se réfugier dans un champ d’astéroïdes et demeure invisible aux fouilles impériales. Autant dire que le responsable de recherches, l’amiral Piett, a les foies à l’idée d’annoncer l’absence de résultats concrets à Dark Vador. Surtout quand on connait la durée vie moyenne des amiraux impériaux sous le commandement de Vador. Mais l’amiral Piett est un malin (si, si…) et il va trouver un moyen pour détendre l’atmosphère, moyen hélas absent du film final, mais que nous sommes en mesure de vous révéler aujourd’hui en exclusivité mondiale.

Scène 41

Scène 41

Action.

EXT. ESPACE

La flotte Impériale parcourt l’espace galactique à la recherche de sa proie.

EXT. DESTROYER STELLAIRE DE VADOR-CHAMBRE DE VADOR

L’amiral Piett marque un temps d’hésitation à l’entrée de la chambre privée de Vador. Il se décide cependant à entrer dans la pièce et s’arrête à la vue d’une scène surprenante. Dark Vador, dos tourné, se trouve à l’extrémité de la chambre. Un droïde s’occupe de lui. Parmi les nombreux appareils qui les entourent, on remarque un tube respiratoire qui dépasse de la tête nue de Vador. D’horribles cicatrices parcourent le crâne chauve du Seigneur Sombre. Le robot remet en place le masque et le casque puis Vador se retourne pour faire face à Piett.

VADOR: Oui, Amiral ?

PIETT: Nos vaisseaux ont repéré le Faucon Millénium Seigneur mais il est entré dans un champ
d’astéroïdes et nous ne pouvons pas risquer de…

VADOR: (interrompant Piett) Vos histoires d’astéroïdes ne m’intéressent pas Amiral !

PIETT : Ah ? C’est dommage pourtant, j’en connaissais une bonne.

VADOR : Comment ça ?

PIETT : Comment appele-t- on un hamster dans l’espace ?
VADOR : …
PIETT : Hamsteroïde ! Un hamsteroïde, comme astéroïde, enfin, en presque pareil…(rires) elle est bonne, hein ?

VADOR : (air consterné qui se demande si ça vaut vraiment le coup de dépenser de l’énergie pour étrangler à distance un amiral aussi stupide) je veux ce vaisseau, pas des excuses, NI DES BLAGUES CARAMBAR POURRIS !!!

PIETT: Oui Seigneur.


En ce 14 février je vous souhaite à tous une bonne St Valentin et à bientôt !

Que la force soit avec vous.

JClegolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s