Rubrique ciné : Les scripts oubliés 3#.

Bonjour à tous et à toutes.

Mon cœur s’emballe quand je vois ces centaines de commentaires euphoriques, témoignages poignants de l’accueil positif qu’ont suscité mes deux précédents articles. Tout cela m’encourage évidemment à continuer à vous faire découvrir les scripts oubliés du cinéma.


Aujourd’hui un film, mais alors, complètement différent des précédents. J’ai presque envie de dire que ça n’a rien à voir. Je veux bien sûr parler de « Star Wars Le Retour du Jedi », épisode 6 de la saga de George Lucas, réalisé en 1983 par Richard Marquand, un film dont il n’est pas interdit de dire qu’il s’agit d’un classique de chez classique.

Nous sommes au tout début du film. Comme d’habitude vous pouvez retrouver le détail du script ici : « maxam.chez.com ». Dark Vador vient sur l’Etoile de la Mort en cours de construction. Et il n’est pas content le seigneur Vador car il sait que les travaux ont pris du retard. Et d’ailleurs pourquoi les travaux ils ont pris du retard ? Hein pourquoi ? On le sait pas vraiment pourquoi ils sont à la bourre chez les impériaux ? Hein, hein ?… Et bien s’ils avaient gardé le script prévu au départ on l’aurait su pour quoi ils étaient en retard.
Démonstration (comme d’hab en bleu les scripts oubliés) :

Vador Jerjerrod

PANORAMIQUE VERTICAL qui révèle une monstrueuse Etoile de la Mort en cours de construction, ses impressionnantes superstructures inachevées se détachant de la section terminée comme les tentacules d’une pieuvre géante. Un Destroyer Stellaire Impérial se dirige vers la station fortifiée, suivi par deux chasseurs TIE. Une petite navette Impériale décolle de la soute principale du vaisseau et file vers l’Étoile de la Mort.

INT. NAVETTE IMPÉRIALE-COCKPIT

Le capitaine de navette entre en contact avec l’Étoile de la Mort.

CAPITAINE DE NAVETTE : Station de commandes. Ici S.T. trois cent vingt et un. Entrée en code bleu. Nous commençons notre approche. Désactivez le champ de sécurité.

INT. POSTE DE CONTRÔLE DE L’ÉTOILE DE LA MORT

CONTRÔLEUR ÉTOILE DE LA MORT : Le champ de sécurité sera désactivé dès que nous aurons eu la confirmation de votre code d’identification. Ne coupez pas. Vous avez l’autorisation de vous poser.

INT. NAVETTE IMPÉRIALE-COCKPIT

CAPITAINE: Nous commençons notre approche.

EXT. ESPACE
La navette, escortée de ses deux chasseurs TIE, s’approche de l’Étoile de la Mort et y pénètre.

INT. POSTE DE CONTRÔLE

Des opérateurs s’activent devant les écrans de contrôle. Un officier contrôleur s’adresse à un opérateur de champ. On en voit un qui joue à Galaxy, ah non zut, ça c’est dans « Avengers ».

OFFICIER: Informez le commandant que la navette du Seigneur Vador est arrivée.

OPÉRATEUR: Oui commandant.

La navette Impériale s’est posée sur le gigantesque quai d’arrimage. Une escouade de stormtroopers se met en rang devant le vaisseau.

INT. ÉTOILE DE LA MORT-QUAI D’ARRIMAGE PRINCIPAL

Grand, mince, sûr de lui, le Moff Jerjerrod, commandant de la station de combat, remonte la haie de soldats jusqu’à la rampe de débarquement. Les hommes se mettent au garde-à- vous. Certains montrent de l’anxiété. Même l’arrogant commandant de l’Étoile de la Mort se racle la gorge. L’écoutille de la navette s’ouvre bruyamment et ne laisse d’abord voir que l’obscurité, puis un bruit de pas lourd se fait entendre, accompagné d’une respiration mécanique. De cette ombre noire émerge Dark Vador, le Seigneur des Sith. Vador descend la rampe en regardant au-delà des hommes assemblés.

JERJERROD: Seigneur Vador, voilà un plaisir inattendu. Nous sommes honorés par votre présence.

VADOR: Dispensez-vous des formules de politesse, commandant. Je viens vous obliger à tenir vos délais.

Le commandant pâlit et se met à trembler.

JERJERROD: Je vous assure, Seigneur Vador, que nos hommes travaillent aussi vite qu’ils le peuvent.

VADOR: Peut-être trouverai-je de nouveaux moyens pour les motiver.

JERJERROD: Je vous certifie que cette station spatiale sera opérationnelle à la date prévue.

VADOR: L’Empereur ne partage pas votre appréciation optimiste de la situation.

 

JERJERROD: Mais il exige l’impossible, ou alors, il me faut plus d’hommes. Et puis…

VADOR : Oui ?

JERJERROD : Nous avons eu des contrariétés.

VADOR : Lesquelles ?

JERJERROD : D’abord nous avons des problèmes d’approvisionnement, des pièces manquantes, puis une panne des droïdes, mais surtout nous avons eu une enquête du CHSCT.

VADOR : Du quoi ?!!

JERJERROD : Du CHSCT*. Si je vous assure, ils ont déclenché un droit d’alerte pour cadences infernales. Bon c’est vrai que 36 heures de travail par jour c’était un peu abusé. Du coup nous avons dû suspendre les travaux pour l’enquête, puis ils ont imposé cinq minutes de pause par tranche de travail de 20 heures consécutives. Incroyable ! Des vrais communistes je vous dis !!!

VADOR : Je ne comprends rien à ça que vous me dites.

JERJERROD : Mais il y a pire. Regardez ceci. Le commandant brandi un tract.

VADOR : Qu’est-ce que c’est ?

JERJERROD : Un tract de la CGTI (Confédération Générale des Travailleurs Impériaux) il appelait à une grève générale, y compris les droïds ! Des droïds appelant à la grève, vous vous rendez compte Seigneur Vador, c’est une conspiration générale, nous sommes foutus ! Et lisez Seigneur Vador, ils ont même lancé une opération pour occuper les Siths.

VADOR : Vous voulez dire les sites, occuper les sites de production.

JERJERROD : Non ! les Siths ! Ils voulaient occuper les Siths en leur balançant des mails, des tweets, des invitations Facebook à tout bout de champ. Du coup les Siths auraient été très occupés. Ils ont même créé un hashtag, #balancetonsith. Il faut absolument prévenir l’Empereur.

VADOR: Dans ce cas, vous pourrez le lui dire quand il va arriver.

JERJERROD: (hébété) L’Empereur vient ici ?

VADOR: C’est exact commandant. Et il n’est pas très satisfait de l’absence de progrès dans vos travaux.

JERJERROD: (chiffonnant le tract syndical) D’a.. d’accord, oubliez tout ce que je viens de vous dire, nous allons redoubler d’efforts.

VADOR: Je l’espère commandant, dans votre intérêt. L’Empereur n’est pas aussi indulgent que moi.

 

*Comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail

Merci à tous pour votre fidélité et à mercredi prochain !

Que la force soit avec vous !

 

JClegolas

Une réflexion sur “Rubrique ciné : Les scripts oubliés 3#.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s